La coupe Kim

J’ai compris que je suis parfois injuste avec nos chers, sympathiques, et particulièrement sobres dirigeants. Généralement, je ne parle que de leur mégalomanie, leur nymphomanie, leur Cleptomanie, leur polygamie, leur infamie, leur ignominie, en les affublant de tous les maux.

J’ai compris aujourd’hui que je devais faire mon autocritique, qualité qu’on m’avait vantée au cours des années 70 du siècle dernier, alors jeune marxisant, adepte de la dictature des prolétaires qui, plus tard, se transformera en dictature délétère.

J’en ai pris conscience lorsque j’ai vu cette nouvelle sur rfi.fr, qui annonçait que le Nord-coréen Kim Jong-Un avait décidé que les jeunes de son pays devaient désormais adopter son atypique coupe de cheveux. Jusqu’ici, seules 28 coupes de cheveux étaient permises. Dix-huit pour les femmes, et 10 pour les hommes. Les coiffures, en Corée du nord, étant « normalisées », et réglementées par l’Etat.

Le dictateur Nord Koréen

Le dictateur Nord Koréen

Troisième de la première dynastie communiste de l’histoire, après avoir succédé à son Père Kim Jon-il, héritier lui-même du grand père Kim Il Sung, notre actuel ‘’Empereur’’ aurait pu avoir la délicatesse de se faire appeler Kim III.

Il y a Kim et Kim. Heureusement que notre jeunesse, notamment la gente féminine, était occupée à suivre les la coupe de l’autre Kim, Kardashian celle-là, qui change de coupe comme elle change de sous-vêtements. Heureusement aussi, que nos dirigeants ne nous exigent pas de faire pipi, en même temps qu’eux, et comme eux. Qui va nous dire s’ils le font, où et quand ? C’est un secret d’Etat, non ?

Revenons à notre Kim Jong Un. Il n’est pas au premier chapitre de ses extravagances. Il a commencé par faire arrêter un ancien haut dignitaire du système familial de gouvernance, de surcroit son oncle et mari de sa tante, et lui a fait organiser un procès « cocotte-minute ». Le chef d’inculpation : corruption et haute trahison.

Si vous pouvez imaginer que la sentence a été la peine de mort, vous serez incapables d’imaginer la manière dont elle a exécutée. Le summum de l’horreur, de l’abomination, du sadisme, et de l’inhumaine atrocité.

oncle de kim jung un

Condamné pour trahison

Précédemment second personnage du régime, Monsieur Jang Song-Thaek – c’était son nom – aurait été livré, vivant et nu, avec cinq de ses proches conseillers, à une horde de 120 chiens, affamés à dessein depuis 5 jours. Le spectacle effroyable, qui aurait duré une interminable heure, aurait été organisé devant trois centaines de dignitaires de cet inqualifiable régime. Horrible, à donner des nausées ! Incroyable ! Même Charles Taylor, en exécutant à la ‘’charcuterie’’, l’ancien dictateur du Libéria, le Sergent-Chef autopropulsé Général Samuel Do, avait été plus clément, voire tolérant.

La soeur de Kim Jon Un

La soeur de Kim Jon Un

Au sein de la famille ‘’Communimpériale’’, il n y a pas que les sanctions. Il y a aussi les promotions. Comme celle que notre « Kim III » a accordée à sa sœur, en la propulsant au centre de la cour. Il n’est pas exclu qu’on demandât, à très court terme, aux femmes d’adopter les accoutrements de la sœur, son maquillage, ou toute autre chose qui permettrait de donner l’illusion qu’il n’existe qu’eux, les Kim. Le Bémol à craindre, c’est un conflit probable entre Miss One et la First Coréan Lady.

Dans un pays dont la loi fondamentale est l’humeur d’un paranoïaque, on peut réglementer la coupe des cheveux, mais pour trancher les têtes on ne s’encombre guère de préambules. On passe directement à la ‘’solution finale’’.

Comme la curiosité humaine n’a ni limites, ni frontières, les internautes ont déjà déniché le Sosie parfait du dirigeant nord-coréen.

Sosie de Kim

Sosie de Kim

Il est simple marchand de brochettes du nord-est de la Chine. Grassouillet et arborant la coupe de cheveux emblématique de Kim – tempes rasées et raie au milieu -, ce vendeur de rue a eu sa photo publiée par divers journaux chinois, où on le voit s’activant derrière un barbecue rouillé. Depuis qu’a été rendue publique sa ressemblance étonnante avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un, il suscite un intérêt exceptionnel chez les internautes qui l’ont affublé du même surnom que l’original: « Gros Lard III« , en référence à la transmission dynastique du pouvoir à Pyongyang.

Mon autocritique va jusqu’à présenter mes excuses à nos dirigeants. Ils ont quand même le mérite de ne pas nous avoir demandé le leur ressembler. Ils nous ont ainsi épargné un exercice difficile. Il est vrai qu’ils sont, à tous égards, inimitables.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.